Le cancer du côlon expliqué en visitant un organe géant à Oloron

La République des Pyrénées, par  Gildas Boënnec, publié le 19 avril 2016

Un voyage insolite et pédagogique à travers un côlon géant permettra aux Oloronais de mieux comprendre comment se développe le cancer colo-rectal, lundi 25 et mardi 26 avril.
Oloron est la seule ville des Pyrénées-Atlantiques à accueillir le “Côlon tour” : pour sensibiliser au dépistage du cancer colo-rectal, la maquette d’un organe de 25 m2 sera installée sur le parking de l’hôpital.

Lundi 25 et mardi 26 avril, une structure gonflable d’un type un peu particulier s’installera sur le parking de l’hôpital de Légugnon. Loin d’être un équipement destiné à divertir les enfants, ce long tube rose d’une superficie de 25 m2 n’est autre que la maquette d’un gigantesque côlon. “Nous invitons les Oloronais à venir visiter cet organe géant. Ce voyage insolite et pédagogique leur permettra de mieux comprendre comment se développe le cancer colo-rectal “, explique Alice Vernhes, chargée de mission prévention au sein de la Ligue contre le cancer.

“La cancérologie est un axe fort du projet médical de notre hôpital”, explique la directrice du centre hospitalier d’Oloron Valérie Friot, qui compte la réalisation de 1 100 endoscopies et 457 séances de chimiothérapie en 2015 au sein de son établissement. “Nous avons construit un pôle de qualité. Mais pour soigner de manière optimale, il est aussi important de sensibiliser notre population à la question du dépistage.”

Un côlon à visiter de 9h30 à 17h
Installé lundi 25 et mardi 26 avril sur le parking du centre hospitalier de Légugnon, le côlon géant pourra être visité de 9h30 à 17h. Lundi, une inauguration de la structure sera effectuée à 11h par les différents partenaires. Mardi à 11h, une intervention de diététiciennes sera organisée autour de la prévention du cancer colo-rectal. À 14h, le docteur Dubois, médecin au sein du centre Pyradec, entretiendra son auditoire sur le dépistage de la maladie. Le docteur Larricq, gastro-entérologue à l’hôpital d’Oloron, évoquera le suivi et la prise en charge du cancer. Entrée libre et gratuite.

Un nouveau test plus simple et plus efficace

“On diagnostique 42 000 nouveaux cas de cancers colo-rectaux en France tous les ans, explique Philippe Nakpane, directeur du centre des Pyrénées Atlantiques pour le dépistage des cancers (Pyradec). Cette maladie, qui cause annuellement 17 500 décès au sein de l’Hexagone, est majoritairement diagnostiquée chez les personnes de 50 à 74 ans. Le Côlon tour nous permet de sensibiliser cette tranche de la population au dépistage.”

Seule ville des Pyrénées-Atlantiques à accueillir l’événement, l’étape d’Oloron n’a pas été choisie au hasard. “Le Haut-Béarn est un territoire où les consultations pour la prévention des cancers sont peu élevées.”

La conception d’un nouveau dispositif de dépistage, disponible depuis 2015, permettra peut-être aux locaux de refaire partir les statistiques à la hausse. “Ce nouveau test est plus simple à réaliser, plus fiable et plus performant”, explique Philippe Nakpane. Il consiste en un prélèvement de selles, que le médecin traitant transmettra à un laboratoire.

“Le dépistage est une chance, puisque le cancer du côlon se guérit dans 9 cas sur 10 lorsqu’il est diagnostiqué à temps”, conclut Alice Vernhes : une statistique qui plaide en faveur de la prévention.

2016-04-25T17:30:58+02:00 Commentaires fermés sur Le cancer du côlon expliqué en visitant un organe géant à Oloron