L’amélioration  des  conditions  de  pratique  des  professionnels  de  santé,  gage  d’une meilleure  efficience  et  d’une  incitation  à  l’installation  de  nouveaux  praticiens,  nécessite d’impliquer ces derniers dans une étude fine des besoins et des marges de manœuvre à mobiliser.

Il  s’agit  de  rechercher  les  moyens  non  seulement d’optimiser  les  pratiques, mais  aussi  de  rendre  ces  pratiques  plus  attractives  pour  les professionnels,  voire  incitatives  à  l’installation  de  jeunes  professionnels de santé.  La  finalité  est d’anticiper les risques d’un processus de désertification médicale difficilement réversible pour ainsi maintenir une certaine qualité de vie aux habitants du Pays d’Oloron – Haut Béarn.

Si le diagnostic mené en vue de l’élaboration du schéma de services a permis de cerner les composantes de  l’offre de santé et  les principaux enjeux  relatifs à  la préservation et l’optimisation  de  l’offre  de  santé,  l’amélioration  de  l’organisation  ad  hoc  de  ce  type  de services ne peut se décréter. Celle-ci doit en effet relever d’une démarche de construction partagée  et  concertée  entre  différents  professionnels  (médecins  libéraux,  infirmiers libéraux, kinésithérapeutes, dentistes, pharmaciens, médecins hospitaliers, services de soins à domicile …).